Officiel.GNULINUX Historique

Cacher les modifications mineures - Affichage de la sortie - Abandon

28 August 2007 à 11h28 par 82.228.87.93 -
Ligne 12 modifiée:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..3:)
en:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..3:)\\
28 August 2007 à 11h27 par 82.228.87.93 -
Ligne 12 modifiée:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..2:)
en:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..3:)
Ligne 0 supprimée:
Ligne 8 modifiée:
(:include Officiel.Noyau_se lines=..3:)
en:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..3:)
Ligne 1 modifiée:
(:title GNU/Linux:)
en:
Ligne 16 ajoutée:
(:title GNU/Linux:)
Ligne 5 modifiée:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=2..4:)
en:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..4:)
Ligne 9 modifiée:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..2:)
en:
(:include Officiel.Noyau_se lines=..3:)
Ligne 5 modifiée:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..3:)
en:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=2..4:)
Ligne 1 ajoutée:
(:title GNU/Linux:)
Ligne 4 modifiée:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..3:)\\
en:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..3:)
Ligne 8 modifiée:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..2:)\\
en:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..2:)
Ligne 12 modifiée:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..2:)\\
en:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..2:)
Ligne 8 modifiée:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..3:)\\
en:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..2:)\\
Ligne 12 modifiée:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..3:)\\
en:
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..2:)\\
Lignes 11-14 ajoutées:
!Variantes
(:include Officiel.Variantes_linux lines=1..3:)\\
[[Officiel.Variantes_linux|suite de l'article]]

Lignes 6-8 supprimées:


Lignes 8-16 modifiées:
Pour qu'un ordinateur fonctionne, il faut qu'on lui adjoigne des logiciels. Si vous partez avec un disque dur vierge, vous devez installer '''un système d'exploitation''', ensemble de programmes qui va savoir gérer le disque dur, mais aussi la mémoire vive, le clavier, l'écran, les autres disques...

Ce système est constitué d'un '''noyau''' ("kernel", en anglais) qui assure toute la communication en langage informatique avec le matériel disponible, et des routines utilitaires accessibles à l'administrateur de la machine.

Ce n'est que plus tard que l'on pourra envisager d'utiliser un traitement de texte ou un navigateur internet.

Linux est le noyau libre le plus connu, il y en a d'autres. A l'époque de Richard Stallman, les noyaux étaient très spécifiques aux différents ordinateurs, Richard et ses amis ont donc commencé par programmer les utilitaires et ont choisi comme symbole le GNU (l'animal à bosse, qui leur paraissait sympathique). Chaque fois que vous utilisez une command sur un système libre vous avez 95% de chances d'utiliser des programmes GNU.

GNU/Linux est un système d'exploitation libre de type Unix, multi-tâches et multi-utilisateurs pour machines à processeurs 32 et 64 bits, ouvert sur les réseaux et les autres systèmes d'exploitation. Les logiciels libres s'appuient sur quatre libertés importantes: celle d'utiliser le logiciel sans contraintes; celle de pouvoir étudier leur fonctionnement et l'adapter à ses besoins; celle de redistribuer des copies; et celle d'améliorer le programme et de diffuser ces améliorations.
en:
(:include Officiel.Noyau_se lines=1..3:)\\
[[Officiel.Noyau_se|suite de l
'article]]
Ligne 4 modifiée:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..3:)\
en:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..3:)\\
Ligne 4 modifiée:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..2:)\
en:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..3:)\
Lignes 4-16 modifiées:

L'initiateur de tout ceci est [[http://www.stallman.org/|Richard Stallman]] qui, un jour, décida qu'il était immoral de faire payer des logiciels.

Il doit être possible, disait-il, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.

Richard, qui parle très bien le français vient souvent en France. En Juin 2002 il était à Toulouse à l'invitation du CULTe, en Juin 2007 à l'invitation de Toutlibre.

Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la [[http://www.fsf.org/|Free Software Foundation
]] - Fondation pour le logiciel libre, avec des ramifications [[http://www.fsfeurope.org|en Europe]] et, bien sur, [[http://fsffrance.org/|en France]].

Ceci dit, cette position soulève de nombreux problèmes, en particulier concernant une juste rémunération des auteurs originaux du programme. La communauté des logiciels libres ("[[http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Source|open source]]" en franglais) est donc divisée en différents groupes.

Le CULTe, quand à lui, essaie de respecter l'esprit du logiciel libre, dans la mesure de ses moyens et de sa compréhension, mais aussi avec un impératif de tolérance envers les opinions de chancun.

en:
(:include Officiel.Logiciellibre lines=1..2:)\
[[Officiel
.Logiciellibre|suite de l'article]]



Lignes 9-10 ajoutées:
Richard, qui parle très bien le français vient souvent en France. En Juin 2002 il était à Toulouse à l'invitation du CULTe, en Juin 2007 à l'invitation de Toutlibre.
Lignes 16-23 modifiées:
en:
Pour qu'un ordinateur fonctionne, il faut qu'on lui adjoigne des logiciels. Si vous partez avec un disque dur vierge, vous devez installer '''un système d'exploitation''', ensemble de programmes qui va savoir gérer le disque dur, mais aussi la mémoire vive, le clavier, l'écran, les autres disques...

Ce système est constitué d'un '''noyau''' ("kernel", en anglais) qui assure toute la communication en langage informatique avec le matériel disponible, et des routines utilitaires accessibles à l'administrateur de la machine.

Ce n'est que plus tard que l'on pourra envisager d'utiliser un traitement de texte ou un navigateur internet.

Linux est le noyau libre le plus connu, il y en a d'autres. A l'époque de Richard Stallman, les noyaux étaient très spécifiques aux différents ordinateurs, Richard et ses amis ont donc commencé par programmer les utilitaires et ont choisi comme symbole le GNU (l'animal à bosse, qui leur paraissait sympathique). Chaque fois que vous utilisez une command sur un système libre vous avez 95% de chances d'utiliser des programmes GNU.

Lignes 7-8 modifiées:
Il doit être possible, disqit-il, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.
en:
Il doit être possible, disait-il, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.
Lignes 7-10 modifiées:
Il doit être possible, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.

Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la [[http://www.fsf.org/|Free Software Foundation]] - Fondation pour le logiciel libre avec des ramifications [[http://www.fsfeurope.org|en Europe]] et, bien sur, [[http://fsffrance.org/|en France]].
en:
Il doit être possible, disqit-il, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.

Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la [[http://www.fsf.org/|Free Software Foundation]] - Fondation pour le logiciel libre, avec des ramifications [[http://www.fsfeurope.org|en Europe]] et, bien sur, [[http://fsffrance.org/|en France]].
Lignes 11-12 modifiées:
Ceci dit, cette position soulève de nombreux problèmes, en particulier concernant une juste rémunération des auteurs originaux du programme. La communauté des logiciels libres ("open source" en franglais) est donc divisée en différents groupes.
en:
Ceci dit, cette position soulève de nombreux problèmes, en particulier concernant une juste rémunération des auteurs originaux du programme. La communauté des logiciels libres ("[[http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_Source|open source]]" en franglais) est donc divisée en différents groupes.

Le CULTe, quand à lui, essaie de respecter l'esprit du logiciel libre, dans la mesure de ses moyens et de sa compréhension, mais aussi avec un impératif de tolérance envers les opinions de chancun.

!Noyau et système d'exploitation

Lignes 9-10 modifiées:
Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la [[http://www.fsf.org/|Free Software Foundation]] - Fondation pour le logiciel libre avec des ramifications [[http://www.fsfeurope.org|en Europe]]
en:
Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la [[http://www.fsf.org/|Free Software Foundation]] - Fondation pour le logiciel libre avec des ramifications [[http://www.fsfeurope.org|en Europe]] et, bien sur, [[http://fsffrance.org/|en France]].

Ceci dit, cette position soulève de nombreux problèmes, en particulier concernant une juste rémunération des auteurs originaux du programme. La communauté des logiciels libres ("open source" en franglais) est donc divisée en différents groupes.

Ligne 0 supprimée:
Lignes 9-10 modifiées:
Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie.
en:
Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie. Elle est défendue par la [[http://www.fsf.org/|Free Software Foundation]] - Fondation pour le logiciel libre avec des ramifications [[http://www.fsfeurope.org|en Europe]]
Ligne 1 supprimée:
Lignes 4-11 ajoutées:
!Un système moral

L'initiateur de tout ceci est [[http://www.stallman.org/|Richard Stallman]] qui, un jour, décida qu'il était immoral de faire payer des logiciels.

Il doit être possible, légalement, d'échanger des logiciels, de les modifier, de les comprendre. Un logiciel n'est pas un bien matériel, le copier n'enlève rien a son actuel propriétaire.

Nous ne pouvons pas, ici, évoquer toutes les facettes de cette philosophie.

Lignes 1-4 ajoutées:


GNU/Linux est un ensemble de programmes qui permettent de gérer un ordinateur, comme celui que vous utilisez tous les jours, dans des conditions de sécurité, d'économie et de morale incomparables.

Ligne 1 ajoutée:
GNU/Linux est un système d'exploitation libre de type Unix, multi-tâches et multi-utilisateurs pour machines à processeurs 32 et 64 bits, ouvert sur les réseaux et les autres systèmes d'exploitation. Les logiciels libres s'appuient sur quatre libertés importantes: celle d'utiliser le logiciel sans contraintes; celle de pouvoir étudier leur fonctionnement et l'adapter à ses besoins; celle de redistribuer des copies; et celle d'améliorer le programme et de diffuser ces améliorations.

Changer de thème

La vie du site, les dernières modifications:

Notre local: